Le ministre des mines et de la géologie a été joint ce lundi au téléphone par nos confrères de guineenews.org. Interrogé, Abdoulaye Magassouba a confirmé que « la Guinée a récupéré les blocs 1 et 2 du mont Simandou, sans payer le moindre franc. »

Avant d’ajouter qu’une entente a été trouvée avec BSGR pour mettre fin au conflit pendant qui gelait toute possibilité d’exploitation du riche gisement de fer au sud de la Guinée. En contrepartie à la renonciation à ses prétentions, le gouvernement guinéen a donné à Benny Steinmetz, la possibilité de trouver un investisseur pour exploiter le minerai de fer.

A la question de savoir si la Guinée a accepté que le minerai s’écoule par le Libéria, le ministre a précisé que « cela a été toujours l’option retenue pour Zogota. Par contre, les blocs 3 et 4 passeront par le Transguinéen ».

Interrogé sur le happy wheels demo rôle de l’ancien président français Nicolas Sarkozy, le ministre Magassouba a répondu que « cela n’est pas important et qu’avant lui, d’autres personnes s’étaient impliquées pour la résolution du conflit. Il s’agit donc de l’aboutissement d’un long processus mené par le Président de la République ».

Après l’élection présidentielle de 2010, le président alpha condé a engagé des reformes du code, cadastre et titre miniers. Ces actions ont abouti en 2012 à une présumée corruption du magnat israélien Benny Steinmetz lors de l’acquisition de son titre minier sur le Simandou sous Lansana Conté. Depuis 2012, cette affaire a été un feuilleton judiciaire  dont le point culminant fut l’arrestation du milliardaire et plusieurs de ses collaborateurs en Guinée et à l’étranger.

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète sur les Mines et l'environnement de la Guinée mais aussi les actualités minières et écologiques dans le monde. Mr Younoussa Kass Sylla, Directeur de Publication contacts: +224662322478/657513361, Email:syllayoun87@gmail.com.

No Comments