La Guinée prévoit de multiplier par près de quatre sa capacité énergétique dans les six prochaines années, alors qu’elle pousse les compagnies minières à raffiner leur production de bauxite en local.

Plusieurs projets en cours de réalisation permettront d’accroître la capacité énergétique, actuellement de 658 MW, à environ 2 600 MW, d’ici 2025.

Cherchant à utiliser le secteur minier pour alimenter le développement économique, le gouvernement fait pression sur les sociétés minières pour qu’elles s’engagent à construire des installations qui transformeront la bauxite en alumine de plus grande valeur.

« Les mines sont, tout simplement, du développement. Et les mines ne peuvent pas se développer happy wheels demo sans énergie », a déclaré vendredi le ministre de l’Energie, Cheick Taliby Sylla, en marge d’une conférence minière à Conakry, selon des propos rapportés par Reuters.

Pour le ministre des Mines, Abdoulaye Magassouba, l’augmentation de la disponibilité de l’électricité devrait inciter les entreprises à respecter les calendriers de raffinage fixés dans leurs accords avec le gouvernement.

« Il y a des obligations contractuelles qui ont été contractées librement par les sociétés minières. Nous entendons respecter nos engagements. Et nous attendons de nos partenaires qu’ils respectent leurs engagements », a-t-il déclaré.

La Guinée est le troisième producteur de bauxite au monde et le premier fournisseur du minerai d’aluminium pour la Chine.

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète sur les Mines et l'environnement de la Guinée mais aussi les actualités minières et écologiques dans le monde. Mr Younoussa Kass Sylla, Directeur de Publication contacts: +224662322478/657513361, Email:syllayoun87@gmail.com.

No Comments