La mine guinéenne Lola a la capacité de produire annuellement 54 600 tonnes de graphite sur une durée de vie de 29 ans. C’est ce que rapporte l’étude de faisabilité publiée jeudi par la compagnie détentrice du projet, SRG Graphite.

Selon l’étude, il faudra un capital de 123 millions de dollars pour développer le projet. Ce chiffre prend en compte une centrale électrique de 5,8 millions $, des équipements pour le transport du concentré de graphite de 3,6 millions $ et des imprévus de 12 millions $. Le coût opérationnel pour la happy wheels demo tonne de graphite devrait être de 470 $.

En outre, la valeur actuelle nette après impôts du projet est estimée à 277 millions $ et le taux de rentabilité interne à 28 %.

« Ces résultats sont l’aboutissement de plusieurs mois d’études visant à réduire les risques et à accroître la robustesse du projet. Ils présentent une entreprise très rentable en utilisant des estimations raisonnables du prix de vente du graphite », a commenté le président et chef de l’exploitation de la compagnie, Ugo Landry-Tolszczuk.

SRG Graphite dispose déjà d’un permis environnemental et social pour le projet Lola.

Ave ANG.com

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète sur les Mines et l'environnement de la Guinée mais aussi les actualités minières et écologiques dans le monde. Mr Younoussa Kass Sylla, Directeur de Publication contacts: +224662322478/657513361, Email:syllayoun87@gmail.com.

No Comments