Les ministres de l’énergie et de la communication président la cérémonie officielle de la fermeture des vannes du barrage de Souapiti

512089

Le ministre de l’Energie, Dr Cheikh Taliby Sylla, a procédé à la fermeture officielle des vannes du barrage hydroélectrique de Souapiti, en chantier, ce lundi, 26 août 2019. On notait la présence du ministre de la Communication, de l’Administrateur Général d’EDG, des responsables du projet d’aménagement de Souapiti et de nombreuses autres personnalités.

Lancés le 22 décembre 2015 par le président de la République, le professeur Alpha Condé, les travaux du projet d’aménagement hydroélectrique de Souapiti sont arrivés à une phase très importante. Selon le ministre de l’Energie, Dr Cheick Taliby Sylla, la mise en eau du barrage, qui constitue la fermeture des deux vannes, est un acte majeur.

« Cette fermeture des vannes veut dire que dans la construction du barrage, on a atteint le point de non-retour. Le compte à rebours a commencé pour la fin des travaux du barrage. Les côtes qui sont atteintes déjà ont dépassé les côtes programmées. C’est ça qui permettra de voir le temps de la première mise à l’eau, comment l’ouvrage se comporte. Avec les appareils d’auscultation incorporés dans le corps du barrage, ça permet de connaître exactement le niveau de l’infiltration, si toutefois il y a infiltration, et l’équilibre physique de l’ouvrage. Ça permet aussi d’accumuler suffisamment d’eau, nous sommes en période humide, cette première phase a 1 milliard 650 millions de mètres cubes d’eau, sachant que la mise en eau continuera. Parce que bien que nos fleuves ne soient pas réguliers, surtout en saison sèche, mais l’arrivée du débit va continuer, le débit va faiblir après la saison sèche ; mais, l’accumulation continuera. Il faut retenir que six milliards trois cent millions de mètres cubes d’eau seront accumulées dans cette retenue. C’est une activité non seulement conventionnelle, mais obligatoire. Parce que si on ne met pas de l’eau dedans, on ne pourra pas faire fonctionner les turbines », a expliqué le ministre de l’Energie.

Selon Cheick Taliby Sylla, la fermeture des vannes ne sera pas sans conséquences, puisqu’elle va entraîner un délestage du courant électrique au niveau de la ligne interconnectée Conakry-Labé. Cependant, le ministre de l’Energie dit avoir pris des dispositions pour minimiser l’impact au niveau des populations.

« Vous avez vu avec la fermeture qu’on a effectuée, quelques minutes après, on est venu à Kaléta, le niveau d’eau avait chuté. On a trouvé les trois turbines qui étaient en train de tourner mais avec un débit diminué. En moyenne, on était autour de 170 mégawatts alors qu’en plein temps, c’est 220, 230 voire 238. Aujourd’hui, ça va diminuer parce que tout simplement la quantité d’eau qui a l’habitude d’arriver sur Kaléta va être réduite. Ce qui va provoquer des faiblesses dans la production de l’énergie. Mais, qu’à cela ne tienne, toutes les centrales disponibles à Conakry vont être lancées à partir d’aujourd’hui pour pouvoir combler ce déficit. Mais, il y aura à peu près 50 à 60 mégawatts ; et, EDG sera dans l’obligation de délester. Mais, nous avons grand espoir qu’avec la pluie qui tombe énormément dans la zone, le niveau d’eau va remonter au plus vite. Donc, peut-être dans une semaine, ce problème de délestage sera réglé », estime-t-il.

Amara Somparé, ministre de l’Information et de la Communication

De son côté, Amara Somparé, le ministre de l’Information et de la Communication, a dit sa joie de constater le niveau d’évolution des travaux. « A peine réélu dans la plus haute fonction de la République de Guinée, le président de la République a lancé les travaux du barrage Souapiti. Aujourd’hui, 4 ans après, nous venons pour réaliser la mise en eau du barrage. Ce qui veut dire que le barrage est en très bonne voie d’avancement. Et, nous espérons que très bientôt son électricité sera mise sur le réseau et venir satisfaire la grande attente des populations de Conakry et du réseau interconnecté ».

Pour sa part, Amara Camara, le directeur général de la Société de Gestion et d’Exploitation de Souapiti (SOGES) a indiqué que les travaux de construction de ce barrage vont finir conformément au délai contractuel.

Amara Camara, Directeur Général de la Société de Gestion et d’Exploitation de Souapiti

« Nous avons un dépassement de planning de plusieurs mois. Vous avez visité le barrage, rien qu’à vue d’œil, vous voyez à quel niveau il s’est élevé. Les hauteurs sont entre 80 et 100 mètres aujourd’hui. Ça, c’est par rapport au sol. Et, c’est ce qui nous a permis aujourd’hui d’obtenir la fermeture des vannes. Les travaux de Génie Civil sont à 90% ; la composante Hydromécanique est à 55% ; pour un avancement global de 85%. Je pense que c’est une fierté. Cela nous rassure que nous serons dans le délai contractuel », a-t-il rassuré.

A noter que la délégation ministérielle s’est aussi rendue sur le site du barrage hydroélectrique de Kaléta. Là, Cheick Taliby Sylla s’est réjoui de la gestion et de l’entretien faits sur les lieux.

La Cellule de Communication du Département

SHARE
Retrouvez à travers les articles l'actualité complète sur les Mines et l'environnement de la Guinée mais aussi les actualités minières et écologiques dans le monde. Mr Younoussa Kass Sylla, Directeur de Publication contacts: +224662322478/657513361, Email:syllayoun87@gmail.com.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here